Les enfants exposés à des allergènes de cafard ont moins de chance de contracter l’asthme

Source de l'image: Flickr

 

Et si les cafards, les souris et les chats pouvaient être plus utiles que ce que l’on pense :Les allergènes produits par les chats, les cafards et les souris peuvent réduire la probité pour les jeunes enfants à contracter l’asthme.

Une nouvelle étude  menée par une équipe de chercheurs américain à l’université de Washington montre que les enfants exposés aux allergènes de chats, de souris et de cafards pourraient être moins susceptible à contracter l’asthme que ceux qui ne le sont pas.

En effet cette étude a été portée sur 442 jeunes enfants, une population significative, capable de révéler les résultats qui s’appliqueraient à tout l monde.

Après bonne analyse des particules de poussières trouvées dans les maisons des enfants qui sont exposés à un niveau élevé d’allergènes de ces animaux, on a conclu que ces derniers étaient moins susceptibles de développer l’asthme : ce qui est une très bonne nouvelle.

Cependant les enfants exposés au fumé de cigarette dès leurs conceptions ont plus de chance d’être atteint de la maladie. Apres avoir analysé le cordon ombilical des quelques jeunes femmes enceintes, les résultats montrent que les enfants exposés à cette fumé sont le plus souvent malade.

Une autre cause déduites de ces expériences par les chercheurs de l’université de Washington est que : les femmes exposées au stress, aux dépressions et aux problèmes émotionnelles exposent aussi leurs enfants à contracter cette maladie dès la naissance.

Ces études montrent qu’il est possible que nous soyons entrain de concentrer nos efforts sur des possibles mauvaises cibles pour prévenir la maladie d’asthme chez les jeunes enfants. Cela serait le cas aussi pour plusieurs autres maladies.

vu de ce qui précède donc, nous n’avons pas vraiment à nous inquiéter. À nous rassurer à chaque fois que la maison n’est pas un foyer propice pour le développement des cafards, de nous rassurer minute après minutes que notre environnement est assez propre. En effet cela est en opposition avec les résultats de notre étude et peut être contre-productif. Aider les femmes de manière simple à faire face avec efficacité aux problèmes de santé avec des solutions simples peut être un réel défi aujourd’hui.

Conscient de la fiabilité de ces résultats, le gouvernement américain a pris sur lui de financer la suite de ces recherches. Des  enfants mis à l’épreuve dans l’expérience, au moins un parent étant asthmatique, 1/3 était porteur de la maladie dès 7 ans.

Quel allergène semble être le plus efficace ?

Des allergènes cafards, des allergènes de souris et de chat.

Ces résultats peuvent avoir tendance à vouloir contredire les recherches qui ont déjà été menées. Ceux qui montraient que toutes les substances sécrétées par les cafards et la salive de cafard pouvaient être dangereuse pour la santé des personnes qui entrent en contact avec.Et pourtant, l’étude montre que l’exposition à ces allergènes est une bonne solution de prévention.

Cependant il faut savoir qu’il y a côté plusieurs autres recherches contradictoire face à celle que nous venons de voir… ainsi les communautés de scientifiques sont encore en confrontations pour savoir qui est le vrai.

admin :

View Comments (1)