La blatte rayée, de son appellation scientifique Supella longipalpa (Fabricius), est un petit cafard qui aime vivre à l’intérieur des maisons durant toute leur vie. Le nom de cette espèce est originaire    de deux bandes  proéminentes  présentes sur les nymphes et les adultes. La blatte rayée ressemble au cafard allemand avec la  taille et la forme de son abdomen. Cependant la différence se constate au niveau des rayures.

supella longipalpa
source: ecoromadisinfestazioni

Historique du Supella longipalpa (Blatte rayée)

Dans les années 45, Rehn (chercheure) affirme que la blatte rayée est originaires d’Afrique. De même, les études montrent que ces blattes rayées ont été déportée de Cuba aux États-Unis, où elle a été découverte  en 1903 à Miami (Rehn 1945). Plusieurs affirment en Europe que la blatte rayée a été introduit sur le continent par les troupes américaines durant  la seconde guerre mondiale, ils ont parcouru le monde via l’Atlantique et l’océan Pacifique au cours des années 40 ou au début des années 50.

Tandis qu’en Amérique du Nord, les courants de pensées affirment quant à eux  que la blatte rayée est présente dans la plupart des États du pays, dans les maisons ayants à une température relativement élevée (1978). Il en est de même pour les habitations de l’Europe, on pense que chacune d’elles répondant à ces conditions en est infesté.

Le Supella longipalpa est parfois identifié comme le «cafard de meubles» parce qu’il tend à se distribuer dans les maisons, cela comprends les environnements hostiles et ne contenant pas de la nourriture et de l’eau comme que la chambre à coucher, sous les tables à manger, et derrière des tableaux accrochés

Supella_longipalpa02
Vue dorsale d’un cafard femelle à bandes brunes,,,, source: entnemdept.ufl 

Les  lieux élevés favorisent le développement du Supella longipalpa, avec 92,5% de toutes les oothèques déposées dans la partie supérieure des murs. Par ailleur, plusieurs analyses montrent que la répartition et prolifération  de l’espèce de la blatte rayée diminuent. KINFU et Erko (2008) : deux spécialistes confirmés de cette espèce ont effectué une enquête dans Éthiopie centrale, le pays qui a selon d’autres études vu naître la blatte rayée, sans toutefois arriver à identifier un spécimen  de cette espèce parmi 2 240 cafards récoltés dans la capitale.

 

Supella_longipalpa01
Vue dorsale d’un blatte mâle à bandes brunes
source: entnemdept.ufl

De même, seulement 10% des 4 240 cafards capturés dans Ziway étaient de l’espèce de Supella longipalpa. La blatte rayée selon les sondages, était le premier ravageur à Hawaï il y’a quelques décennies. Ils sont aujourd’hui 23 fois moins abondants que le cafard allemand seulement 3 décennies plus tard. (Toyama et al. 1986). On attribue cette disparition à l’usage massif des ventilateurs dans les maisons ; cela favorise la baisse de la température et  l’humidité, éléments nécessaires à la prolifération de l’espèce. On pense que ce déclin est dû à l’utilisation.

Description  de La blatte rayée

Œufs : l’oothèque du Supella longipalpa est très petit (5 mm), sa couleur jaune ou brun-rougeâtre .Les blattes rayées femelles portent souvent les Œufs complètement développées  sur  leur abdomen pendant une période de  24 à 36 heures et en suite l’accroche à des surfaces camouflées telles que les angles des murs, les cartons.Cela après le durcissement l’œuf. Les œufs sont le plus souvent présents quand la densité de la population de l’espèce de La blatte rayée devient forte.

Le petit Supella longipalpa: il se distingue des nymphes d’autres espèces de cafards par les deux bandes de couleur claire qui sont présentes derrière la postérieure du mesonotum (le deuxième trait du thorax) et par le côté dorsal des premiers segments de l’abdomen.

Les Blattes rayées Adultes: les femelles ne peuvent pas voler et les mâles volent lorsqu’ils sont dérangés. Les ailes des femelles sont plus courtes que l’abdomen alors que la blatte rayée mâle a des ailes couvrant toute la longueur de l’abdomen. Aussi  le cafard femelle Supella longipalpa a un abdomen nettement plus grand que le mâle.

les femelles sont plus robustes et fort et alors que les mâles adultes mesurent entre 13-14,5 mm et sont plus gros que les femelles adultes qui mesurent seulement entre 10-12 mm ,. Deux traits noirs constituées de rayures horizontales s’observent sur les ailes fermées de chacun des deux.

Supella longipalpa
source: roachforum

Le cycle de vie du Supella longipalpa

La vie du Supella longipalpa commence avec la ponte de l’œuf renfermé dans une oothèque (sac d’œufs). Une oothèque chez la blatte rayée porte jusqu’à 18 œufs et le taux d’éclosion est estimé à 13% environ

la température est un facteur important et déterminant pour le cycle de vie de cette espèce. À une bonne température (33 degrés), le développement des œufs et des blattes rayées dure 80 jours. (Donc le male et la femelle ont une durée de vie de 80 jours environ). Mais si la température chute vers 25 degrés leur développement prendra plus de temps (124 jours). Et les adultes vivront environ 60 jours seulement à cette température.

Chaque femelle blatte rayée pond environs 13 oothèques pendant sa vie à 33 degrés bien sûr. Ainsi les Blattes rayées naissent et prospèrent à une température comprise entre 25 et 30 degrés

Importance médicale

La plupart des cafards de maison comme le cafard allemand et le cafard Supella longipalpa étroitement associés aux humains sont réputés pour  nuire à la santé humaine  selon les experts  et les blattes sont reconnues comme l’une des sources les plus génératrices d’allergènes, avec environ 50% des asthmatiques allergiques aux cafards.

Supella longipalpa
source: naturamediterraneo

Contrôler les Supella longipalpa (Blatte rayée)

La première étape pour contrôler la prolifération de la blatte rayée est d’identifier correctement s’il s’agit bien de cette espèce. Comme cette espèce est purement de maison, une approche intégrée de destruction antiparasitaire pour les blattes de maison pourrait être mis en œuvre. Comme pour les cafards allemands, les blattes rayées sont les plus difficiles à éradiquer du fait de leur les structures multifamiliales.

ADVION CAFARD

revue sur le produit

 

Ils aiment les endroits chauds comme les petites crevasses, les équipements électroniques et les armoires. Ces lieux doivent être minutieusement passés au peigne fin. Les pièges à cafards peuvent être utilisés pour contrôler la prolifération.

Il est nécessaire d’en  faire usage jusqu’à ce que la population. L’usage des pesticides peut être aussi utile quand l’infestation est avancée, dans ce cas, une association d’un insecticide liquide et d’un régulateur de croissance des insectes sera efficace si placé dans les fissures.

sources: entnemdept.ufl

 

 

 

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here